Salon du chiot

Je ne comprends pas…et pourtant j’y ai beaucoup réfléchi, mais je ne comprends toujours pas. Comment est-ce possible qu’au 21ième siècle en Europe de l’ouest les salons du chiot existent, fleurissent, s’organisent encore régulièrement? Que le programme du WE pour une famille avec enfants soit de payer l’entrée dans le plus grand hall de la région et de regarder, de caresser et finalement d’acheter un chiot venant d’ «on-ne-sait-où» sans que cet achat soit fait après une longue réflexion, et en assumant les responsabilités. Et pourquoi ça ? juste parce que l’enfant pleure et que le chiot est vraiment trop mimi… Sans avoir la moindre idée de savoir comment assurer une vie harmonieuse, heureuse à ce petit chien, ou même sans avoir une idée quelle taille il aura à l’âge adulte.

kolyokkutya vasar

Trouver la motivation des organisateurs n’est pas trop compliqué : c’est l’argent… Beaucoup d’argent. Quand nous voyons qu’ils louent le Zénith de Strasbourg dont le prix de location doit couter extrêmement cher, qu’ils louent des surfaces publicitaires et qu’ils possèdent des camion rutilants, nous pouvons avoir une idée des sommes qui sont investis dedans, et le bénéfice que cela doit apporter pour fonctionner malgré ces dépenses. Et ça fonctionne car les salons aux chiots sont organisés plusieurs fois par an dans chaque région. Une partie des dépenses est certainement couverte pas les billets d’entré vendus, ou par la vente de croquettes et d’autres objets accessoires (car nous pouvons acheter sur place tout ce qui est nécessaire : le lit du chien aux couleurs de l’arc en ciel, les jouets clignotants, les colliers personnalisés avec le nom du toutou…). Mais le vrai bénéfice reste de vendre des chiots. Mais quel type de chiot pouvons-nous acheter là bas ?

  • Nous pouvons acheter un border collie qui va rester de taille « pas trop grande » et qui « n’a pas besoin de trop d’activité»
  • Nous avons également le choix de prendre un berger de Pyrénées, le petit arlequin, qui est bizarrement beaucoup plus petit que ses frères et qui est également d’une autre couleur, donc l’éleveur a décidé de ne pas le faire LOF. Il est extrêmement peureux mais il très est mignon
  • Nous pouvons opter pour le petit australien, qui bizarrement 2 jours après le salon se trouve en soins intensifs chez le vétérinaire avec une parvovirose… et pour notre plus grande surprise l’éleveur ne répond pas au téléphone…
  • Nous pouvons acheter des chiots boxer avec la queue coupée, 12 ans après l’interdiction de toute mutilation de convenance
  • Il y a également des chiots tatoués sur les deux oreilles… avec deux numéros différents
  • Certains chiots, qui ont 2 mois, sont déjà en train de changer leurs dents …
  • Dois-je continuer ?

Les vendeurs informent les visiteurs que les personnes qui manifestent devant l’entrée (moi y compris) sont « les éleveurs qui sont jaloux parce qu’ils n’ont pas la possibilité de participer à cette événement ». Je ne suis pas éleveur. Je suis monitrice responsable d’école des chiots dans un club. Je suis comportementaliste. Je suis quelqu’un qui se bat pour les droits des animaux. Et l’existence des salons aux chiots me dérange à tous points de vues. Pourquoi ?

Il n’est pas normal d’acheter un chien sur un coup de foudre, sans savoir d’où il vient, sans connaître sa race. Sinon, nous allons droit vers la catastrophe; soit le chien, soit nous-même, mais quelqu’un va souffrir. Alternativement nous allons nous sentir terriblement mal après le décès de chien (à cause d’une maladie quelconque) en voyant notre enfant pleurer pendant les jours.

Acheter un chien est une RESPONSABILITÉ ÉNORME. Être éleveur de chiens l’est aussi. Un bon éleveur ne disparaît pas la seconde après notre achat. Un bon éleveur ne ment pas par rapport aux besoins spécifiques de la race. Un bon éleveur n’amène pas les chiots au salon, où les bactéries et les virus se développent facilement. Un bon éleveur consacre énormément de temps (et d’argent) à sociabiliser les chiots, à bien choisir les reproducteurs, à tester leur état de santé, à la prévention des maladies, et à la formation et au soutien des acquéreurs. Un bon éleveur ne vend pas toute la portée avec des papiers trafiqués à l’étranger pour que là bas un autre « éleveur » puisse les vendre sous son propre nom d’affixe au salon du chiot !

Si nous avons envie de voir des chiots tout mignons, rendons visite à un club, une école de chiots ! Ça sera gratuit. Nous allons obtenir des réponses honnêtes à nos questions. Et avec un peu de chance nous aurons la possibilité de voir également sur place des individus adultes de la même race…

Advertisements

11 réflexions sur “Salon du chiot

  1. Bonjour sur beaucoup de points de vue je suis assez d’accord avec vous. Mais j’ai acheté 2 chiots en salon dont un est décédé de suite de blessures causées par une voiture mais l’autre va très bien. Et ce n’est pas sur un coup de foudre mais parce que j’ai acheté un autre chien chez un éleveur qui n’était pas assez sevré et à ce jour à des problèmes de comportements. Or, celui acheté au salon est très bien éduqué et je connais sa provenance il est issu du Lof et j’ai également son arbre généalogique. Donc svp ne mettons pas tous les éleveurs dans le même bateaux… Il y en a de très bons et qui prennent des nouvelles régulièrement.

    J'aime

    1. Bonjour Julie,
      merci pour votre commentaire! Je veux quand même préciser que je n’ai pas dit que tous les éleveurs qui ne vont pas aux salons sont les bons! Effectivement, trouver un bon élevage est un vrai travail, mais ça vaut la peine je pense. Par contre je pense qu’un bon éleveur ne prend pas la risque que la participation au salon représente pour ses chiots. Tous les vétérinaires pourront vous confirmer que la probabilité d’attraper une maladie est quand même assez élevée…
      Zita

      J'aime

  2. Bonjour,
    Je pense que l’on peut décemment faire un parallèle avec les salons du chaton… J’ai, il y a quelques années, eu le coup de cœur pour un sacré de Birmanie. Je connaissais déjà bien la race (j’en rêvais depuis toute petite), mais disons que j’étais naïve à l’époque. J’ai payé mon mâle 500€ (7 mois, non castré), ce qui n’est pas cher pour la race. Évidemment, je pensais faire une bonne affaire…
    Arrivée à la maison avec mon rêve sur quatre pattes, il s’est montré extrêmement peureux, ne se laissait pas du tout approcher, passait son temps caché dans des endroits inaccessibles, et ne s’entendait finalement qu’avec mon autre chat et lui seul… J’ai appelé l’éleveuse une semaine après en lui expliquant le problème. Premièrement, elle ne se souvenait même pas de son chaton qu’elle avait pourtant eu 7 mois à la maison et deuxièmement, elle m’a tout bonnement conseillé de le forcer à se laisser faire… en le maintenant de force sur mes genoux pour le caresser par exemple… Je vous laisse imaginer la suite…
    J’ai passé plus de six mois à l’apprivoiser afin qu’il se laisse simplement toucher… Mais avec l’arrivée de ma fille et la perte de sa fille, son comportement a changé. Il déprimait, perdait ses poils. J’ai donc pris la décision (après 6 ans d’efforts) de lui trouver une nouvelle famille. Et cela lui a visiblement été bénéfique car après cela, il se laissait approcher, caresser et même porter!!
    Bref! Cette éleveuse n’élève plus de chats maintenant… mais des chiens! Et de la même façon que les chats, c’est à dire en cage!
    Verdict: plus jamais de salons, plus jamais d’achat avant mûre et longue réflexion et de nombreuses recherches sur l’élevage dont est issu l’animal. Et plus important pour moi: visiter l’élevage avant l’acquisition de l’animal pour savoir d’où il vient et comment il est élevé.

    J'aime

    1. je ne connais pas du monde de chats (même si je n’ai rien contre l’espèce, je les apprécie!), mais ça ne m’étonne pas trop que les salons sont de même style pour eux. espérons qu’un jour ça va s’arrêter quand même!

      J'aime

  3. A titre d’information,contrairement à d’autres pays d’Europe, la coupe de queue est autorisée en France ! Seule la coupe d’oreilles est interdite depuis 2004.
    Cela dit, je suis pour l’interdiction pure et simple des salons du chiot.

    J'aime

    1. peut-être je suis mal-informée, mais il me semble que toute mutilation de convenance est interdit. en fait c’est la convention européenne qui est en vigueur depuis 2003:
      http://www.chien.com/general/legislation/choisissez-pays/france/loi-2003-628-8-juillet-2003/protection-des-animaux-compagnie.html

      Loi N° 2003-628 du 8 Juillet 2003, Article 10 – Interventions chirurgicales

      Les interventions chirurgicales destinées à modifier l’apparence d’un animal de compagnie ou à d’autres fins non curatives doivent être interdites et en particulier:
      la coupe de la queue;
      la coupe des oreilles;
      la section des cordes vocales;
      l’ablation des griffes et des dents.
      Des exceptions à cette interdiction ne doivent être autorisées que:
      si un vétérinaire considère une intervention non curative nécessaire soit pour des raisons de médecine vétérinaire, soit dans l’intérêt d’un animal particulier;
      pour empêcher la reproduction.

      Les interventions au cours desquelles l’animal subira ou risquera de subir des douleurs considérables ne doivent être effectuées que sous anesthésie et par un vétérinaire, ou sous son contrôle.
      Les interventions ne nécessitant pas d’anesthésie peuvent être effectuées par une personne compétente, conformément à la législation nationale.

      J'aime

      1. Malraux nous avait prévenu: le 21 siècle sera mystique ou ne sera pas : hélas il avait raison ! une déferlante , résurgence païenne des idolatries antiques :où moults animaux étaient considérés comme des dieux (ou soit-disant tels) réincarnés ;,fait naitre une multitude d’individus ou de sectes dont le seul but est de culpabiliser tout un chacun qui ne fait pas dormir son chien ou chat sur son canapé ou dans son lit : vous m’excuserez , mon chien dort dans sa niche il est très heureux, mon chat a horreur de dormir dans la maison et se porte comme un charme !! il y a hélas sur cette terre si on a de la compassion de la solidarité du bonheur à partager bien des êtres qui en ont plus besoin que des chiens ou des chats ; ce n’est bien sur que mon humble point de vue

        J'aime

  4. Bonjour ,
    Moi aussi j’aimerais apporté mon avie . Je suis actuelement en bac pro CGESCF en gros elevage canin et felin et je travail dans un élevage multi-races qui vend la plus par de ses chiots en animalerie ou en salon . Et je pense qu’il faut se arrêter de croire que tout les chiots vendu en animalerie son des chiots importé des pays de l’est ,c’est sur si vous aller sur les quai de Seine la il faut se méfier mais les grosses enseigne sont de plus en plus regardent sur la provenance des chiots .
    Les éleveurs sont obliger de fait vacciné leurs chiots contre le parvovirus (parvovirose) ou contre la para influenza (toux du chenil) . Et oui en effait les chiots, les chiens comme les humains sont sujet à atrapper plus de maladies quand il sont regroupé . Il est aussi demander au éleveurs un deparasitage et une vermifugation complète suit à sa le chiots est trensporté avec un véhicule qui est soumis au contrôle de la DDPP (direction départemental de la protection des population ) anciennement DSV .
    Ensuite tout les chiots passe devant un vétérinaire (ils ont déjà eu au préalable un examens de bonne santé à leur deux mois en même temps que les vaccins et la mise en place de la puce )qui lui redonne un état de santé du chien et dit si oui ou non il es apte à aller en magasin après sa l’éleveur emmène ses chiots dans chaque magasin une fois arrivé à un magasin les diferent chiots d’un même éleveurs vérifier numéro de puce et carnet de santé il sont après déposer dans un boxe dit de quarantaine ou ils seront mis quelque jour pour l’adaptation à l’environnement et voir si les symptôme d’une maladie y apparaît après sa les chiot sont dans un boxe dans le magasin à la vu des clients .

    Alors avent ça le chiots faits un bout de chemin et voit du monde .

    Je ne vous dit pas d’aller spécialement en animalerie ou en salon ou dans un élevage .

    Regarder latitude de celui qui vous vand le chiot si il connait ce qu’il vend s’il a la photos des parents s’il vous pose des question sur ou vous habiter et surtout qui vous conceillera .

    Désolé je me suis un peut étalé mais généralement on associe souvent salons et animaleries .

    J'aime

    1. bonjour,
      je vous remercie votre commentaire et surtout les détails de cette démarche que je connais pas trop bien. j’avoue que ce que vous décrivez, notamment le fait que les chiots font un chemin bien trop long, qu’il sont mis dans « un box de quarantaine » pendant plusieurs jours, puis dans un « vivarium » (soyons claires) dans un animalerie est déjà une aberration… pendant cette période ultra-importante ils passent beaucoup trop de temps en isolement, donc potentiellement niveau sanitaire il n’ay a rien à reprocher, mais les répercutions comportementales sont bien graves 😦

      J'aime

  5. Les elevages, surtout multi races, c’est pas de la passion, c’est du buisness ! Pendant que des pauvres corniaud crevent en refuges tout ca parce que les gens veulent un chien de cette races là ou bien celle ci… jamais je n’acheterai chez un eleveur, bon ou pas car leur motivation reste de faire tjs mieux que les autres et leurs animaux sont des machines à faire des bebes parfaits…. je prefere adopter un pauvre malheureux en refuge. Un animal ca ne se vend pas ! Pas etonnant qu’il soit consideré comme un meuble apres

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s